On vous a peut-être raconté que Tokyo est une ville chère, et qu'en centre-ville le mètre-carré est très élevé. On vous a peut-être dit qu'il est quasiment impossible d'avoir son appartement à soi. Et vous vous l'avez cru.
Eh bien c'est vrai.
Dès lors, si je vous dis que mon mois à Tokyo ne m'a pas coûté plus cher qu'un mois à la Rez à Lille, vous vous demanderez comment j'ai fait. C'est très simple. J'ai trouvé une société spécialisée dans le logement à court et long terme des étrangers à Tokyo. Ils proposent différentes formules, du studio meublé... au dortoir à six par chambre. Connaissant ma pingrerie et ma totale indifférence à (voire mon goût pour) la promiscuité, vous avez deviné ce que j'ai choisi.

Mais il est temps que je vous montre mon palace !

Commençons par le chemin :

Photo172

D'abord depuis la station Yoyogi on traverse la voie ferrée.

Photo173

Et on fait du sight-seing au passage, histoire de vous montrer que la situation n'est pas trop merdique :

Photo174

Ensuite on passe sous un échangeur, pour arriver sur... je ne connais pas le nom de la rue en fait, l'avenue Meiji n'est pas loin c'est tout ce que je sais. Puis on prend un petite rue, sur le côté...

Photo138

Pour arriver à Sakura House !

Photo139

Quant à moi, mon appartement est...

Photo141

...là !

Personnellement, c'est la première fois que j'habite en sous-sol. Eh bien ce n'est pas plus gênant qu'autre chose, on est moins atteint par la canicule, le soleil ne tape pas sur les vitres dès quatre heures du matin, et malgré tout on a de la lumière par cette espèce de cour, qui fait toute la longueur du bâtiment, et dans laquelle se trouvent les machines à laver (c'est encore plus pratique qu'à Centrale quoi, même pas d'étage à descendre).

Photo140

Je précise que l'appartement est climatisé (quand c'est nécessaire) et que j'aurais très bien pu être en hauteur pour le même prix, simplement c'était la dernière place sur tout le bâtiment.

On a une cuisine commune :

Photo145

Et aussi un coin salon :

Photo144

La chambre est presque moins creepy que celle de l'internat à Orléans...

Photo142

Enfin, le soir il y a souvent des gens pour discuter, en japonais, en anglais et même en français. Au final, même si c'est très moche Sakura House, je conseille à toute personne devant habiter à Tokyo d'y aller...

En attendant ma maison à Bourges est quand même bien plus jolie.